La caza trifouille

Refonte du forum
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Argumentaire]Election des Grands Orateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Captain Nekro
Precepteur VentsTripesAuFlan , Paladin de la Sainte Grimm, 2ème Apôtre du [C.A.P.S.]
avatar

Nombre de messages : 1331
Age : 34
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   Dim 29 Juil - 19:51

Un premier post "débat" dans cette section, qui se voit attribuer la double vocation de lancer les hostilités d'une part, et donc de servir de point de référence pour la suite, et d'autre part de permettre l'élection des Grands Orateurs.

A savoir, les trois plus en verve d'entre vous qui auront séduit nos esprits féconds et ébahis.

La question : Un contre-pouvoir est-il toujours essentiel ? Pourquoi ?

Aucune limite de taille, d'arguments, d'exemples ou de logique.
Interdiction formelle de reprendre des arguments précités, de répondre aux adversaires ou de parasiter ce topic.

A vos plumes et neurones !

Edit : désolé de la modération brutale, mais je tiens à ce que cette section reste "propre" et que les participants comprennent l'importance des règles établies... C'est dans le Ministère du Flood, mais il est demandé, surtout, l'étalage des niveaux de rhétorique.


Dernière édition par le Lun 30 Juil - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valheru
Porteur du Pot, Paleotopicsologue en chef, Suppôt de Paupaul (Grade 2) [Trifouillard]
avatar

Nombre de messages : 1461
Age : 28
Localisation : A la Trifouille !
Date d'inscription : 06/07/2006

MessageSujet: Re: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   Lun 30 Juil - 13:21

Désolé, mais je ne fait pas d'introduction !

Je pense qu'un contre-pouvoir est important, voilà pourquoi :

Sans contre-pouvoir :
_hitler aurait pu rester dictateur
_mussolini aurait pu rester dictateur
_pétain aurait pu restert dictateur
(ils ne méritent pas que je mettent une majuscule à leur nom)
Sans contre-pouvoir, tous le monde pourrait faire tous ce qu'il veux !
Voler, tuer, guilllotiner .......

Je ne suit pas un Grand Orateur mais je voulais juste dire ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andromede
New Prince Petit-Délice, Chevalier de la Chaine Langoureuse
avatar

Nombre de messages : 85
Localisation : Un petit village entouré de romains...
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   Lun 30 Juil - 19:41

C'est une bonne idée de débattre sur ce genre de question (et puis j'adore me creuser les méninges sur ce style de sujets!)

Pareil que Valheru, je ne suis pas un grand orateur mais je vais quand même essayer.

Un contre pouvoir est essentiel car il apporte un équilibre et cela dans un sens très large, pas seulement en politique.
Si tout les modes de pensées, de vivre et de gouverner étaient uniques aucunes idées ne pourraient se confrontées alors que grâce à cette confrontation, on apprends, on se perfectionne, on peaufine nos idées, on évolue.
Plutôt que de s'enfermer dans son idéologie il est bon d'écouter les autres et d'être ouvert à eux et à leurs idées (mais aussi les observer d'un oeil critique pour ne pas se laisser entuber et garder les pieds sur terre affraid)

Je crois qu'à terme, il existe autant de contre pouvoir que d'être humain car chacun a évolué et appris différemment selon son vécu.
En d'autres mots chaque homme est différent et c'est une richesse!

Au début j'avais tapé un texte super long mais mon pc à planté et j'ai tout perdu pale
Du coup j'ai retapé sa en speed ^^

Ps: désolé si mon discours est un peu bateau mais j'adore =p
Ps2: Le sujet est hyper complèxe, j'ai juste tenté de l'abordé sur un seul front mais jle complèterais peut etre plutard si j'ai le temps (histoire de tapé un pti topo sur la dualitée lol)


Dernière édition par le Mar 31 Juil - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Barney Ier
Maitre Toque Planturesque, Nouveau Messie du Temple Alcooloboulimik Réformé [C.A.P.S]
avatar

Nombre de messages : 2752
Age : 82
Localisation : Sur son tröne de Duffland
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   Mar 31 Juil - 11:50

l'importance d'un contre pouvoir est inévitable, si les hommes étaient fait pour s'entendre la vie serait d'une platitude affreuse.
Par contre je ne partage pas l'argument de Valheru sur les dictatures et l'importance du contre pouvoir car avant d'être des dictatures, le nationnal socialisme et le facsisme, étaient le contre pouvoir.
Si l'on sans référe à la culture Taoïste, et ce à travers le symbole du Ying et du Yang, l'équilibre et la stabilité dépendent de l'importance de la participation de tous. Le contre pouvoir à pour rôle de faire prendre conscience de ses erreurs et lacune au pouvoir en place.
exemple avant l'arrivée de la trifouille nul n'aurait remit en cause les qualités et importance de Ogame pour ce forum, mais le contre pouvoir à révélé le servitude et le cloitre que cela entraine, ce qui à poussé à poster de nouveaux sujets n'ayant plus de rapport avec le jeu et révélant un nouvel attrait.

_________________
"puis il prit le Jack', le béni, tapa une rasade et le donna à ses disciples en disant prenez et buvez en tous car ceci et mon sang livré pour vous"
B.Gumble ép 16, verset 64
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   Mar 31 Juil - 23:25

En préambule, essayons nous à la définition du terme pouvoir, dont découle celui de contre-pouvoir.

Le pouvoir peut se résumer comme étant la possibilité d'action d'une personne ou d'un groupe de personne sur une autre personne ou un autre groupe de personnes. Le pouvoir est généralement synonyme d'autorité, de puissance, et se caractérise par un déséquilibre entre une personne capable d'agir et une autre subissant les actes de la première.

La notion de pouvoir peut se considérer sur plusieurs niveaux: de l'échelle internationale, où le pouvoir est exercé par une nation sur les autres à l'échelle de l'individu, l'expression de ce pouvoir étant bien évidemment différente selon le degré d'observation.

Le pouvoir est protéiforme: en effet, même si toutes les formes de pouvoir tendent à s'exprimer par l'ascendance d'une personne étatique, morale ou physique sur une autre, les modes d'expression sont multiples. A l'échelle des peuples, le pouvoir a pu être tantôt politique, tantôt religieux ou encore militaire, sans restriction dans les interconnections entre ces différentes formes. A l'échelle de l'individu, le pouvoir peut résulter d'un déséquilibre des forces, de statut social, d'ordre financier etc.

Le pouvoir peut également être exercé selon plusieurs degrés; la dureté de son expression varie d'un système à l'autre. L'exemple des dictatures ou des oligarchies, états totalitaires où des populations entières sont les jouets d'un homme ou d'un groupe de dirigeants illustre bien à quel point l'exercice du pouvoir peut être dur, cruel, aveugle. A contrario, les états dotés de parlements sont généralement caractérisés par un pouvoir plus consensuel, l'avis des administrés étant sollicité. Bien que moins dur en apparence, ce type de pouvoir n'en est pas moins pernicieux.


Le pouvoir est généralement utilisé par son détenteur pour accomplir ses desseins, quelqu'ils soient. Exercé par une personne éclairée, le pouvoir peut s'avérer bénéfique à son détenteur et aux personnes sous son influence. Mal utilisé, le pouvoir devient une contrainte voire un supplice pour les personnes sous son influence. La notion de bien et de mal est ici quelque peu délicate à employer. Le "bien" ici pourrait être défini comme étant l'état où l'ensemble des parties trouve satisfaction dans l'exercice du pouvoir. Le "mal" serait l'état dans lequel seul le ou les détenteur(s) du pouvoir tirent leur épingle du jeu.

L'exercice du pouvoir est une épreuve perilleuse, où la tentation d'abuser de son ascendant est constante. Bien évidemment, il n'est pas rare de voir une personne abuser de son pouvoir, ce qui conduit généralement, sous des formes diverses, à satisfaire ses desseins au détriment des autres.

Le contre-pouvoir, qui par définition s'oppose à un pouvoir pré-existant, est utile dans le sens où il permet de prévenir un tel déséquilibre ou de rétablir un équilibre perturbé.

Le contre-pouvoir est un pouvoir en soi; de ce point de vue il peut être soumis aux considérations sus-nommées. Sa particularité cependant réside dans le fait qu'il ne vise pas à contrôler des personnes dénuées de pouvoir, mais bel et bien une personne ou un groupe de personnes exerçant une influence certaine sur d'autres. De ce point de vue, les tentations de céder aux abus sont moindres, puisque le pouvoir "en place" n'est généralement pas disposé à se laisser manipuler facilement.

Les contre-pouvoirs sont les garde-fous de toute société humaine, qu'elle soit réduite à quelques individus ou étendue aux nations elle mêmes. La prévention d'un déséquilibre permet d'instaurer des sociétés où les droits et les besoins de chacun sont satisfaits.

D'un point de vue moral, l'utilité d'un contre-pouvoir ne vaut que dans un cadre où les libertés de chacun sont admises. De même, le contre-pouvoir ne peut être jugé utile que s'il répond à une attente d'une population ou que si le pouvoir placé sous son contrôle doit rendre des comptes à ses administrés.

Deux cas de figures théoriques peuvent être avancés, où l'utilité d'un contre pouvoir se verrait réduite à néant. Ainsi l'utopie, où chacun trouve satisfaction sous l'égide d'un pouvoir éclairé, opposé à l'état totalitaire où le peuple se retrouve dénué de volonté ou d'expression, sont des cas de figures, certes imaginaires, où la notion même de contre-pouvoir ne trouve pas de sens.


Le pouvoir est inhérent aux relations humaines. Bien qu'il tende généralement à imposer un ordre bénéfique aux deux parties, il n'est pas rare que le pouvoir soit détourné au profit de son détenteur. Le contre pouvoir permet alors de rétablir l'équilibre ou d'en prévenir la mise à mal, ce qui assure aux sociétés un développement le plus équitable possible. L'utilité d'un contre-pouvoir, dans l'absolu, ne trouve son sens que dans un cadre moral bien défini. Le contre-pouvoir ne saurait exister sans désquilibres avérés ou potentiels au sein des sociétés humaines ni sans volonté de la part des parties soumises d'instaurer un équilibre bénéfique aux deux parties.
Revenir en haut Aller en bas
pshitt
Faux chauve [Trifouillard]
avatar

Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 19/05/2007

MessageSujet: Re: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   Mer 1 Aoû - 12:23

bon j'espère qu'avec ma petite tete j'ai compris toute les règles du post...

Non un contre-pouvoir n’est pas toujours essentiel.
Ne voulant pas citer l’ensemble des arguments énoncés ci-dessus, je me permettrais de reprendre ce qui me semble être les points importants de chacun des argumentaires. Comme Monsieur Jamou le précise, afin d’être capable de répondre sur l’essence permanente d’un contre-pouvoir, il convient d’étudier ce qu’est le pouvoir : le contre-pouvoir est défini par l’académie française comme étant le pouvoir de fait, face au pouvoir légal.

D’après Jamou et al., le pouvoir « peut se résumer comme étant la possibilité d'action d'une personne ou d'un groupe de personne sur une autre personne ou un autre groupe de personnes ». Pourquoi vouloir résumer le pouvoir ? De se fait, ne risque t’on pas de négliger certain cas, certaines situations nous empêchant ainsi de répondre sur l’aspect Toujours essentiel du contre-pouvoir ? Le définir, ou tenter de définir le pouvoir n’es ce pas aussi une tentation de restriction ? la définition du pouvoir ne serait elle pas la mise en mots de notre jugement subjectif du pouvoir ?

Jam_au_pays_du_rhum utilise les qualificatifs de #déséquilibre, #dureté, #jouet d’un homme, #pour accomplir ses desseins… Ne s’agit il pas là d’u vocabulaire péjoratif ? un champs sémantique négatif ? En définissant le pouvoir de cette manière, ne sous entendons nous pas implicitement qu’un contre-pouvoir est essentiel ? Andromède puis Jamou stipule que le contre-pouvoir tend à rétablir un équilibre. Qu’es ce qu’un équilibre ? Pourquoi vouloir cet équilibre ? Pourquoi certains n’auraient pas tout ? Es ce un mal pur l’humanité ? Poser ces questions c’est en partie y répondre.

Souhaitant éviter désagrément d’introduire nos préjugés, il ne nous emble pas opportun de définir précisément ce qu’est le pouvoir de manière général, mais nous nous restreindrons à un cas limiter prouvant ainsi qu’un contre-pouvoir n’est pas TOUJOURS essentiel.

Considérons le pouvoir miliaire. Celui-ci n’est rien, si, face à lui il n’y a pas de contre-pouvoir : la course aux armements n’a-t-elle pas sa source dans la présence de deux forces, de deux pouvoirs ou de deux contre-pouvoirs selon le camp où l’on se place ? Une armée n’est pas un contre-pouvoir d’une autre armée ? Es t elle pour autant essentielle ? Répondre oui signifie que s’armer est essentiel, donc se battre est essentiel, donc la guerre est essentielle. Les guerres peuvent certes être vues comme des période permettant de mieux profiter des périodes de paix, mais sont elles réellement essentielle ? NON elle ne sont pas absolument nécessaires. en d'autre terme:
L’armée de vos ennemis est elle essentielle pour vous ?

Ainsi il vient naturellement que Non, un contre-pouvoir n’est pas toujours essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain Nekro
Precepteur VentsTripesAuFlan , Paladin de la Sainte Grimm, 2ème Apôtre du [C.A.P.S.]
avatar

Nombre de messages : 1331
Age : 34
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   Lun 20 Aoû - 13:06

Je voulais clôturer en rentrant de vacances, mais la participation n'atteint pas de sommets extravagants. Je tiens à laisser le sujet ouvert pour que chacun désirant apporter sa pierre à l'édifice puisse s'exécuter sans pression.

Je tiens à préciser qu'une édition est possible, si tant est que vous m'envoyiez un petit MP pour m'avertir des changements.

Bises à tous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valheru
Porteur du Pot, Paleotopicsologue en chef, Suppôt de Paupaul (Grade 2) [Trifouillard]
avatar

Nombre de messages : 1461
Age : 28
Localisation : A la Trifouille !
Date d'inscription : 06/07/2006

MessageSujet: Re: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   Mar 4 Sep - 22:34

Je sais que c'est du flood mais :
_Soit faudrait élire les 3 Grans Orateurs
_Soit prévenir que c'est pas fermé donc qu'il faut dire à ceux qu'on pas écris qu'il faut écrire
_Soit commencer à débattre sur des sujets avant que les Grands Orateurs soit élus

*Grosse voix*:
C'est tout, pour le moment.
*fin de la grosse voix*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Argumentaire]Election des Grands Orateurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Argumentaire]Election des Grands Orateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Nabz Coussin/doudou pour les grands enfants...
» Anthologie des grands discours. ( a faire vivre)
» Courrier vinicole : Grands vins du Monde
» [Hors sujet] Vos plus grands exploits !
» Les grands 2008 de la Maison Jean-Pierre Moueix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La caza trifouille :: Le Cercle des Orateurs Boulimiques-
Sauter vers: